El señor FX : el panadero mexicano !

de | 11 janvier 2013

Alors que l’hiver commence à se faire sentir ici en France, traversons vite l’océan Atlantique pour trouver du soleil, de la chaleur et de la joie de vivre avec François-Xavier, boulanger au Mexique depuis quelques mois. Tout juste diplômé de son CAP boulanger, « FX » a décidé de commencer son périple à travers le monde par le Mexique. Allier les voyages et la boulange, voici son objectif de vie.Rencontre avec un garçon joyeux et attachant, qui a trouvé sa voie grâce à la boulangerie…

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier

Nom : DRAIN
Prénom : François-Xavier, dit « FX »
Promo : 2011-2012

Bonjour Môsieur François-Xavier. Tout d’abord, félicitations pour l’obtention de ton CAP Boulanger en juin 2012. Nous voilà maintenant collègues boulangers ! Alors dis-moi, ton année de boulangerie est à peine finie que déjà te voilà arrivé au Mexique. Racontes-nous un peu ce qui t’a amené si rapidement là-bas.

Bonjour, oui effectivement je suis arrivé sous le soleil du Mexique et ceci par le biais du CFA BPF ! Deux anciens de cette formation se sont installés ici il y a quelques années. Ils cherchaient une personne issue de cette formation, le contact a donc été facile. Je ne veux pas travailler en France, car créer un commerce y est devenu de plus en plus difficile. Et j’ai ce goût du voyage qui me pousse toujours à bouger.

Parles-nous un peu de San Cristobal. Comment s’est passée ton intégration parmi les Mexicains ?

San Cristobal est une ville très agréable mais malheureusement… ce n’est pas là que je travaille. Je suis sur Tuxtla, la capitale régionale de l’état du Chiapas. Les Mexicains sont très agréables et ouverts à de nouvelles rencontres, toujours le sourire ! Contrairement à chez nous, les Mexicains mangent les viennoiseries le soir. Notre pic d’activité est de 20h30 à 22h00, autrement dit, totalement différent de ce que l’on peut voir en France.

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-boutique-el-horno-magicoL’intérieur de la boulangerie de San Cristobal – El Horno Magico –

Donc, tu es boulanger dans une boutique créée par des anciens du CFA BPF. Cela a-t-il compté dans ton choix, le fait de déjà « connaître » les personnes ?

Non, cela n’a rien changé en mon choix. Je n’ai pas peur des découvertes, bien au contraire. Mais il est vrai que c’est aussi rassurant quelque part…

La barrière de la langue ne t’a pas fait peur ?

Si un peu, mais comme la boulangerie est un travail manuel, on peut toujours s’expliquer avec les mains 😉

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-el-horno-magico-facadeLa devanture de la boulangerie de San Cristobal – El Horno Magico –

Quel est ton travail dans cette boutique ?

Je travaille 5 jours par semaine et de 14h à 22h. J’ai pour objectif de faire de la production principalement, mais aussi un rôle de responsable de la boutique quand les patrons ne sont pas là. J’essaie d’améliorer les produits quand nous avons un problème mais aussi d’en essayer de nouveaux.

Du point de vue des matières premières, comment cela se passe-t-il ? Pas trop dur de faire du pain français avec des farines mexicaines ?

Si. C’est clair qu’il y a une différence assez énorme ! Mais c’est au boulanger de s’adapter avec ce qu’il a sous la main. Et cela est très intéressant aussi !
Mais le vrai problème n’est pas tant la farine que les fortes températures que l’on a ici. On est obligé de devenir très inventif parfois.

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-el-horno-magico-san-cristobal

Avant de commencer ta formation au CFA BPF, tu étais étudiant en commerce, je crois. Pourquoi ce revirement de situation pour la boulangerie, il y a 1 an ?

Comme je l’ai dit précédemment, je ne veux pas travailler en France. Donc je me suis remis en question pour savoir quel métier me satisferait le mieux pour pouvoir voyager et donc travailler à l’étranger. Depuis 10 ans, je me faisais des pizzas maison ou autres gâteaux. J’ai toujours aimé avoir les mains dans la farine, partir d’ingrédients de base pour arriver à faire des beaux et bons produits. Donc j’ai cherché une formation en boulangerie et par le biais d’internet, j’ai découvert le blog du CFA BPF et ainsi découvert cette formation post-bac.

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-el-horno-magico-san-cristobal-2Une des nombreuses églises de San Cristobàl

Quelle a été la réaction de ton entourage quand tu leur as annoncé ton choix ?

« Quoi ? Tu es sûr ? Tu sais que les boulangers se lèvent à 2-3h du matin ? » Etc… Bref, beaucoup de clichés m’ont été renvoyés !

Tu rencontres un jeune qui hésite à devenir boulanger. Sois franc : cite les 2 avantages qui te paraissent majeurs et 2 inconvénients (y’a pas de raison, y’en a aussi !

Les 2 avantages pour moi sont:
– la diversité du métier
– le monde est à ta portée

Les inconvénients… effectivement je n’en vois pas, sauf si tu es en France :
– Horaires très matinaux
– La mentalité de certains artisans boulangers (et de leurs femmes) en France

Imagine : aujourd’hui, tout est à refaire. Signes-tu toujours pour la boulangerie ou changes-tu de métier ?

Je signe et sans aucune hésitation ! Et je pense que je n’aurais même pas fait mon BTS. J’ai trouvé ma passion et je m’épanouis.

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-el-horno-magico-equipe-boulangerieL’équipe de la boulangerie prête pour Halloween

Pour finir, quel est ton produit de boulangerie ou pâtisserie « chouchou » ?

Le pain au chocolat, pour la nostalgie du pays 😉

Si je te dis CFA-BPF, tu me réponds…

L’échange franco-allemand à Hanovre. C’était vraiment 2 semaines inoubliables.

Merci FX de nous avoir fait envie de te rejoindre là bas. Bon vent à toi et si vous passez sur San Cristobal ou Tuxtla, n’hésitez à passer voir cette exceptionnelle boulangerie Française !

inbp-cfa-bpf-portrait-drain-francois-xavier-logo-el-horno-magico

J’aime, j’aime, j’aime !

Facebook El horno magico
Le site web : elhornomagico.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

47 − = 39