Nathanaëlle, une jeune femme dynamique !

de | 11 octobre 2012

Pour ce premier portrait de rentrée, nous allons partir dans les Vosges à la rencontre de Nathanaëlle Balandier (promo 2009).

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_19

Cette jeune femme discrète et pragmatique, avance dans la vie comme dans son fournil : avec détermination ! Ses qualités ont justement permis au CFA BPF de remporter en 2010 le titre de « Champion de France des Ecoles » avec ses camarades Quentin et Jacques-Henri. Ce souvenir résonne encore dans les couloirs de l’INBP (ici, et encore !).

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_21

L’équipe du CFA BPF championne de France des Ecoles 2010 : Nathanaëlle, Quentin et Jacques-Henri

Moins de 3 ans après l’obtention de son CAP boulanger, la voici en tenue de « chef d’entreprise ». Depuis le 10 juillet 2012 Nathanaëlle et son mari Christophe ont commencé une nouvelle aventure en s’installant à Saint Nabord dans le département des Vosges. Impressions de cette nouvelle patronne qui avance et ne se pose pas de questions !

Bonjour Nathanaëlle, alors ça y est ? C’est fait ? Tu es chef d’entreprise ? Pas trop dur ce début d’installation ?

Bonjour Laurent, oui en effet, ça y est ! Pour être honnête, les deux premières semaines ont été plutôt difficiles. Il faut dire qu’il n’y a pas eu de passation avec l’ancien boulanger donc nous étions complètement dans l’inconnu pour les quantités, c’était un peu chaud ! Pour l’organisation, forcément il a fallu s’adapter, trouver la meilleure solution ! Après 3 mois maintenant, je pense qu’on a réussi à peu près, ce qui nous permet de commencer le plus souvent à 4h du matin alors qu’avant nous commencions à 2h.

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_13

Tu es installée à Saint Nabord à côté de Remiremont, pourquoi cette région et spécialement St Nabord ?

Après avoir quitté notre région pendant 5 ans, nous avions à cœur de venir nous y installer, le pays nous manquait ! Plusieurs affaires étaient à vendre, nous avons choisi celle qui nous semblait nous correspondre le plus, à Saint Nabord. Ce qui nous permet d’être proche de nos familles, et également de notre club de basket afin de ne pas mettre de côté nos loisirs !

Tu travailles avec ton mari Christophe qui a passé un CAP pâtissier à l’INBP en 2011, était-ce un objectif de travailler ensemble, et pourquoi ?

Avec Christophe, nous nous sommes rencontrés au lycée ; d’abord amis, nous sommes vite devenus très proches et nous avons toujours voulu travailler ensemble, avant même d’être en couple.  Du coup, nous n’avons pas hésité longtemps !

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_22

Les produits réalisés par Nathanaëlle lors du concours 2010

Comment s’organise le travail dans la boulangerie depuis l’ouverture ?

Au début, c’était un peu à «l’arrache » ! Maintenant, ça va mieux. De 4h à 6h, Chris gère la pâtisserie et la cuisson des viennoiseries. Moi je m’occupe de la cuisson du pain. À 6h : c’est l’ouverture du magasin. De 6h à 10h, en même temps que la cuisson du pain, on prépare la boulangerie pour le lendemain et on sert au magasin (on n’a pas de vendeuse). Après, c’est plus calme, on fait de l’avance en pâtisserie, croissants et autres viennoiseries. Enfin, l’après midi, je m’occupe de la compta pendant que Chris réalise des entremets.

Pas trop dur de travailler en couple?

Pas du tout… pour l’instant ! On avait l’habitude d’être toujours ensemble avant, donc ça ne nous a pas perturbé, de plus nous sommes assez complémentaires donc on s’en sort plutôt bien.

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_16

Vous avez tous les deux peu d’expérience en boulangerie pâtisserie (moins de 2 ans). Cela n’a pas été un frein, ne te fait pas un peu peur ?

Un frein, je ne pense pas, on a préféré s’installer jeune pour avoir remboursé le fond à 30 ans. Et après qui sait…  et puis il faut bien se jeter à l’eau un jour.

Parlons un peu produit, quelle est ta spécialité ?

Pour nous démarquer on s’est lancé dans le bio. Ce qui nous a permis de gagner un contrat avec un collège et lycée.

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_12

Parle moi un peu de ce pâté que tu réalises, que j’ai eu la chance de goûter et qui est excellent, c’est une spécialité de ta région ?

Le pâté lorrain, oui c’est une spécialité de la région. En fait on marine de la viande 24 à 48h puis on la met dans du feuilletage, on les détaille en forme de rectangle, c’est important la forme, si ce n’est pas rectangle, ce n’est plus un pâté ! 😉

Beaucoup de personnes se rappellent la belle victoire du CFA BPF à la « Coupe de France des Ecoles 2010 ». Tu composais cette équipe de 3 apprentis, tu étais chargée de la partie boulangère je crois, quelles souvenirs gardes-tu de ce concours? Penses-tu que cela t’a aidé par la suite ? 

Un très bon souvenir ! Déjà c’était une superbe expérience, en plus j’ai eu le privilège de manger la veille dans une pizzeria sur les champs Elysées avec mon formateur de boulangerie et un espagnol !

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_18

Remise des prix de la Coupe de France 2010 dans le fournil du CFA BPF

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_17

La promo 2010 vainqueur de la coupe de France des écoles

Et puis cela m’a permis de partir au Pérou 3 semaines pour découvrir la boulangerie péruvienne ! Sur le plan professionnel, je ne dirais pas que ça m’a ouvert des portes mais cela m’a donné de l’assurance. Par contre j’ai gagné le respect de mon formateur, qui m’avait envoyé au concours « parce qu’il fallait une fille, faute de mieux » (rires).

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_14

Nathanaëlle en démo dans un laboratoire péruvien

Pas cool ton formateur d’avoir dit ça !  Une dernière question avant de te laisser retourner à ton pétrin : tu es venue des Vosges à Rouen en 2009 pour te former au métier de boulanger. Pourquoi avoir quitté ta belle région pour te former au CFA BPF et qu’est ce que cela t’a apporté ?

Pourquoi avoir quitté ma région ? Pour étudier à l’INBP bien sûr ! Après un bac et deux ans d’études je ne voulais pas refaire un CAP en CFA traditionnel et l’INBP a bonne réputation, notamment le CFA BPF ! Au niveau pro, venir à Rouen m’a beaucoup apporté, déjà une très bonne formation à l’Institut. Mais aussi, j’ai eu la chance d’être formée par de très bons patrons, qui ont su me mettre en confiance très rapidement, à la boulangerie Angot à Bonsecours (76). Je garde un excellent souvenir de cette année d’apprentissage, et par la suite en tant que salariée de leur entreprise.

Sur le plan humain, de très belles rencontres, des personnes de la promo avec qui nous sommes toujours en contact, voire très amis, comme Julien Vermeille, qui, après une année au Quebec,  a également le projet de s’installer avec sa femme très prochainement. Mais aussi d’autres rencontres, notamment grâce au basket, où j’ai passé de belles années ! Parce que le travail c’est important, mais les loisirs aussi, et ça c’est un conseil que je peux donner aux jeunes comme nous qui souhaitent s’installer. Surtout ne pas laisser tomber les activités à côté, et les sorties de temps en temps. (Les nuits blanches, pas trop souvent quand même ).

N’hésitez pas à rendre visite à Nathanaëlle et Christophe !

inbp-cfa-bpf-portrait-nathanaelle-balandier_15

Merci « Natha » de nous avoir présenté tes premières impressions sur tes débuts en tant que « femme boulangère chef d’entreprise ».  J’espère que cela suscitera des vocations et je te souhaite bon vent et bonne continuation pour la suite.

Merci à toi d’être venu nous aider un matin, ça nous a fait super plaisir de pouvoir te faire découvrir notre entreprise et un petit aperçu de notre région !

Si vous passez dans la région et que vous voulez gouter un pâté lorrain (en rectangle !) d’exception, n’hésitez surtout pas, venez gouter les spécialités de Natha et Christophe !

Boulangerie de Natha et Christophe
2, place de la Gare
88200 Saint Nabord
03 29 62 42 98

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 2 =