Le CFA BPF qualifié pour la finale du 12e Concours national du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny A.O.P.

de | 10 avril 2017

Mercredi 5 avril, dans un fournil de l’INBP, 11 candidats normands issus de plusieurs établissements poursuivaient un même objectif : se qualifier en région afin de disputer, en mai, la finale à Paris.

Au terme de l’épreuve, les viennoiseries de Julien Debray et Aurore Carrara, apprentis au CFA BPF, se distinguaient auprès du jury qui leur attribuaient les deux premières places.

Le podium :
1er : Julien DEBRAY (CFA BPF · Rouen)
2e : Aurore CARRARA (CFA BPF · Rouen)
3e : Chloé DANJOU (Lycée Rabelais · Ifs)

Cette sélection, à Rouen, s’est déroulée sous le regard attentif d’un jury d’exception parmi lequel des boulangers Meilleurs Ouvriers de France.

Toute une équipe tournée vers les jeunes : Yann Tabourel (MOF), Romuald Meunier, Christophe Cressent (MOF), Carlos De Oliveira (MOF), Jean-Dominique Liebray, Pascal Gousset, Olivier Bonbon et Annie Pacary.

Un concours qui met, de longue date, la viennoiserie… et les jeunes à l’honneur

Organisé par l’Association Nationale des Professeurs de Boulangerie en partenariat avec la Coopérative Isigny Sainte-Mère, le concours du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny A.O.P. a « pour but de mettre en valeur le beurre de tourage A.O.P. d’Isigny spécialement conçu pour cette fabrication ainsi que les jeunes en formation ». De 10 h à 12 h et de 14 h à 15 h pour la cuisson, tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes dans la fabrication de 24 croissants. Les médias régionaux sont venus s’intéresser à leur performance, tandis qu’en interne était relayé en continu le concours, sur les réseaux sociaux.

Un podium applaudi et des professionnels encourageants

Les organisateurs, le jury de professionnels ainsi que les représentants de la coopérative Isigny Sainte-Mère ont adressé aux 11 candidats des messages chaleureux. Le jury s’est prononcé entre autres sur la régularité du détaillage, du tourage et sur le goût bien sûr. « Nous avons eu de belles surprises » saluant le travail de fermentation, des variations proposées et des choix de recettes bien inspirés. « Il y a déjà de beaux gestes et une belle maîtrise ». De quoi encourager et donner envie d’apprendre toujours plus.


Ils l’ont dit avant l’épreuve !

Rencontrés la veille de l’épreuve au CFA BPF, Julien Debray et Aurore Carrara évoquaient leur motivation, leur objectif dans le cadre de ce concours et la vision de leur métier en cours d’acquisition.

“C’est auprès de Pascal Gousset, notre formateur, que j’ai acquis une bonne motivation. C’est quelqu’un de passionné. C’est aussi une reconnaissance de pouvoir participer à ce concours. Le croissant est symbolique de la France. J’aime le travailler, il faut être équilibré au niveau des mains, de la force et de la discipline pour le fabriquer. J’attends de ce concours de prendre du plaisir, profiter et si possible une bonne place. La vision que j’ai de ce métier est en lien avec la gourmandise. Mes parents travaillent eux aussi dans l’alimentaire. On aura toujours besoin de manger et notre métier a du sens, il est utile.” – Aurore CARRARA (En préparation du CAP boulangerie)

“J’ai profité de l’opportunité que j’ai jugée très bonne quand le formateur m’a proposé de participer. Plutôt timide, cela est un défi pour moi. Le croissant représente quelque chose de spécial, que j’aime beaucoup. C’est une spécialité française qui requiert beaucoup de techniques. J’ai envie d’en découvrir toujours plus, car cela m’intéresse. Je souhaite dans ce concours, le premier en ce qui me concerne, donner le meilleur de moi-même et bien me classer. Le métier de pâtissier est très créatif et riche en techniques. Il fait appel à la régularité, la minutie, au travail appliqué. Tous les jours, on peut inventer des produits différents.” – Julien DEBRAY (En préparation du CAP pâtisserie)

2 réflexions au sujet de « Le CFA BPF qualifié pour la finale du 12e Concours national du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny A.O.P. »

  1. Puig sandrine

    Félicitations Aurore !!! C’est un plaisir de te voir déjà récompensée et reconnue par tes formateurs. Enfin des jeunes qui bossent et qui sont animés par la passion d’un savoir faire Français. hip hip hip 🙆

    Répondre
  2. Fay Bruno

    Bravo Aurore et Julien !
    Vous me mettez l’eau à la bouche ! Aurore, j’attends un croissant de ta part à ton prochain passage à Paris.
    Continuez à beaucoup travailler et à régaler les gens au nom de la cuisine française, vous êtes des exemples aujourd’hui !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

63 + = 68